Les secrets d’un maquillage naturel

“Elle évitait de fermer les yeux pour ne pas décoller ses eye-lashes. Elles s’abstenait de rire pour ne pas faire couler son eye-liner. Elles bougeait le moins possible pour ne pas transpirer. Son make-up n’aurait pas supporté…”

Entre ce redoutable portrait d’une beauté maquillée et une beauté à l’état nature, c’est à dire pas maquillée du tout, il y a la place pour une beauté “naturelle” qui n’est pas incompatible avec quelques petits artifices. L’art du maquillage naturel, c’est d’avoir l’air d’être maquillé tout en arborant une mine resplendissante (qui n’est pas nécessairement naturelle). C’est tout à fait possible. Voici tout ce que vous devez savoir si vous désirez arriver à ce résultat.

La première règle, qui vaut pour tous les maquillage, mais particulièrement pour celui-ci, est d’avoir une peau parfaitement propre et nette. Voyez le chapitre “Les secret d’un teint éblouissant “. Vous commencez par une petite pulvérisation d’eau d’Evian que vous essuyez tout de suite – surtout n laissez jamais sécher l’eau sur votre visage, c’est très mauvais pour la peau -si vous n’avez pas de bombe d’Evian, aspergez vous le visage avec de l’eau fraîche, et essuyez aussi tout de suite. Cela “réveille le teint” en activant la circulation dans les petits vaisseaux. Ensuite, appliquez une crème hydratante, destinée à maintenir le taux d’hydratations – c’est-à-dire à empêcher l’eau de s’échapper de vos cellules. Cette crème est indispensable. Vous trouverez d’excellentes crème de ce type pour un prix modique en pharmacie. Vous l’étalez soigneusement en couche très mince et vous attendez quelques instants pour bien lui laisser le temps de se combiner avec votre peau.

Ensuite vous appliquez une base colorée. En hiver, si l’on habite en ville il est difficile de se passer de fond de teint. Pour qu’il fasse vraiment naturel, choisissez soigneusement sa couleur, c’est très important. N’essayez jamais en faisant une touche sur le dos de votre main : la couleur de votre peau n’est pas du tout celle de votre visage, et vous vous trompez forcément. Faites plutôt l’essai sur l’intérieur de votre poignet. Choisissez la teinte qui se fond le mieux avec celle de votre peau. Cependant, si vous avez le teint plutôt jaune, préférez un beige avec une pointe de rose. Si vous avez le teint plutôt trop coloré, il vous faut un vrai beige. Méfier vous des teintes foncées qui au lieu de faire “bronzé” durcissent les traits. Le mieux pour poser un fond de teint de faon uniforme, c’est fine, spéciale. Certains fonds de teint sont d’ailleurs vendus avec éponge. Vous mouillez l’éponge et vous l’essorez fortement – plus une goutte ne doit en sortir – vous posez le fond de teint en pastilles un peu partout sur le visage et vous étalez avec l’éponge. Cela permet de faire une couche très mince, parfaitement intégrée au grain de la peau. Appliqué de cette manière un fond de teint résiste toute la journée. Si le fond de teint est bien appliqué, il est généralement inutile pour un maquillage simple d’ajouter de la poudre : un peu de brillance fait plus naturel qu’un visage parfaitement mat.

Notez cependant, si vous avez des problèmes de luisance qu’il existe toute une série de nouveaux fonds de teints spécialement mats, qui font un teint poudré et son pourtant très légers. A partir du printemps, lorsqu’il fait plus doux, et lorsque vous commencez à être un peu halée, vous remplacerez le fond de teint par une “crème de jour colorée”. Vous la choisirez plus au moins dorée, et elle vous donnera vraiment un air de vacances. Elles brille un peu plus que le fond de teint, mais un teint légèrement brillant est naturel en été.

Si vous habitez la campagne toute l’année, ou si vous passez le week-end en plein air, une crème de ce type remplacera pour vous le fond de teint. Quelle que soit la solution qui sera la votre, un peu de rose à joues sur les pommettes est nécessaire pour donner la bonne mine qui vous fera un air de bonne santé naturel. Le rose à joues en crème est préférable aux “Blush-on” en poudre. Posez le en touche discrète et étalez le bien en suivant la morphologie de votre visage. vous pouvez l’étirer jusqu’à la tempe, ou le poser en rond sur la pommette : l’essentiel est que vous ayez simplement l’air d’avoir les joues rosies par le grand air.

Réduisez le maquillage des yeux au minimum. Au plus un trait de crayon gras, d’une teinte douce, assortie à celle de vos yeux – pour les yeux bruns le gris est toujours joli – posée le long de la ligne des cils inférieurs et supérieurs. Estompez bien avec le doigt. Cette ligne doit être une “ombre”, et non pas un trait. Par contre maquillez vos cils avec beaucoup de soin, et prenez le temps qu’il faut. Jacques Clémente, qui est l’un des plus célèbre stylistes en maquillages actuel, affirme : “Je passe presque autant de temps à brosser les cils qu’à faire tout le reste du maquillage.

Brosser et rebrosser, il n’y a pas d’autre secret, pour allonger et recourber les cils, en les séparant bien. Et cela suffit pour changer un regard. Si vous n’avez beaucoup de patience, faites vous faire une teinture de cils à l’Institut. C’est très simple et le résultat et fantastique. En plus vous êtes tranquille pour au moins trois mois. Pour les vacances, c’est une idée à retenir. Sur les cils bruns la différence n’est pas aussi évidente.

Une bouche très dessinée et colorée ne va pas avec un maquillage très naturel : cela fait tout de suite artificiel. Préférez donc au vrai rouge, un brillant à lèvres colorée qui protégera vos lèvres, les fera briller, et leur donnera juste cet éclat qui donne bonne mine.

Un maquillage ainsi réalisé ne vous prendra pas plus de cinq minutes chaque matin : vous n’aurez absolument pas l’air fardée ni sophistiquée, mais simplement la bonne mine de quelqu’un heureux, en bonne santé, et bien dans sa peau.

Lotions démaquillantes
Apprenez à bien vous démaquiller